Les meilleurs restaurants japonais à Paris

Pour évoquer les restaurants japonais à Paris, il faut commencer en disant que la France est le plus grand consommateur de sushis en Europe. On compte plus de 1 600 restaurants spécialisés en sushis dans le pays, dont les deux tiers en région parisienne. Certaines chaînes de restauration ont ainsi su adapter les sushis au goût français. Si la mode tend à s’essouffler, des restaurateurs tirent leur épingle du jeu en misant sur l’authenticité et la qualité.

Les meilleurs restaurants japonais à Paris

La sélection des internautes

Pour une réservation rapide, une faim de loup ou une envie soudaine de restaurant japonais à Paris, voici avant de commencer les adresses les mieux notées par la communauté, cliquez sur le restaurant japonais qui vous intéresse pour avoir tous les détails et réserver directement en ligne :

Voir le classement complet

Pour ceux qui cherchent à célébrer un événement dans un cadre d’exception, les offres du moment sont à retrouver sur Réserver Chic.

Maintenant que les plus impatients sont rassasiés, entrons dans le vif du sujet avec nos adresses préférées.

Évacuons d’emblée le sujet des « vrais faux japonais » à Paris. La cuisine japonaise est souvent représentée en France par des restaurateurs chinois, qui ont profité de la mode du sushi dans les années 1990 pour se reconvertir. Ces restaurateurs avaient commencé leur carrière comme apprentis ou assistants de cuisiniers japonais. Ces derniers avaient du mal à recruter parmi leurs concitoyens dans les années 1980 et ont donc cherché dans la communauté asiatique de la main-d’oeuvre. En retour, ces apprentis ont appris à cuisiner à la japonaise, montant par la suite leur propre affaire. Avec un avantage pour les clients : ces « Chinois » pouvaient proposer des prix moins élevés comme ils n’étaient pas tenus comme leurs maîtres par les grilles salariales japonaises ni par le coût des produits importés directement de l’archipel.

Il faut bien voir de toute façon que le terme de « cuisine japonaise » désigne dans le monde des habitudes de consommation très diverses, et pour la plupart assez éloignées des habitudes de consommation japonaises. Des recettes dites japonaises ont été adaptées aux goûts locaux par des restaurateurs japonais ou étrangers, comme le barbecue teppanyaki mis à la mode aux États-Unis par un restaurateur japonais ou encore les california rolls créés par un chef japonais en Californie pour adapter les makis aux ingrédients disponibles là-bas. Ces recettes adaptées sont pour la plupart considérées comme japonaises dans les cultures dont elles sont originaires. À l’inverse, certains plats pourtant consommés au Japon sont très rarement proposés à l’étranger.

De plus, la structure d’un repas traditionnel japonais est rarement respectée à l’étranger. Par exemple, les menus comprenant sushi et yakitori couramment proposés en France sont apparus dans les années 1970 d’après une invention franco-chinoise. Ce type de repas ne conviendrait pas à un Japonais, qui le trouverait trop lourd.

Les pratiques alimentaires japonaises sont rythmées par trois repas quotidiens, un petit déjeuner (soit occidental, soit japonais), un repas à midi assez rapide consommé sous forme de bento et enfin un repas du soir plus traditionnel.

Le riz est prédominant et la consommation de sushi est occasionnelle. La boisson traditionnelle des Japonais est le thé, que l’on trouve d’habitude servi à volonté dans les restaurants nippons.

Accès direct : Cantines – Bentos | Sushis, makis et spécialités de poisson | Izakaya, gyozas et bars à saké | Udon | Teppanyaki | Tonkatsu et spécialités panées | Omakase – Menu du chef

  

Cantines – Bentos

  

Kintaro, 24 rue Saint-Augustin, 75002 Paris

Crédit : CECJ2

Par son authenticité et son rapport qualité-prix, Kintaro a su conquérir de nombreux habitués qui viennent y trouver une carte variée avec des ramen, bentos, udon, plats de riz, curry, etc.

Le plus dur sera de faire votre choix dans la carte pléthorique proposée. Si vous êtes perdus, demandez à votre voisin ce qu’il a pris. On pourra recommander le bœuf sauté à la japonaise, le katsudon (riz et porc pané), le curry japonais kareraisu (riz) et le plat de udon en curry ou avec œuf et viande nabeyaki. Les menus sont à moins de 15 €.

Les plats sont copieux, plus ou moins réussis : on évitera par exemple les onigris, les bouchées vapeur et les gyozas. Le service est correct, le cadre tristoune et bruyant. La file progresse vite lorsqu’il y a de l’attente puisqu’il y a deux salles.

PRIX : Moins de 15 € – HORAIRES : service continu 11h30-22h. Tous les jours, sauf le dimanche. –  MÉTRO : Quatre-Septembre, Opéra, Pyramides – TÉL : +33 1 47 42 13 14

  

Higuma, 32 bis rue Sainte-Anne, 75001 Paris

higuma-32-bis-rue-sainte-anne-75001-paris-min

On se rappelle avec nostalgie du temps où cette adresse était particulièrement réputée auprès des amateurs de nourriture japonaise. Depuis, certains ont réalisé que ce n’était pas des Japonais aux commandes.

Néanmoins, si vous avez envie de découvrir la cuisine japonaise au-delà des sushis et autres makis, Higuma est l’endroit idéal pour manger des plats honnêtes et copieux. De plus, les prix sont particulièrement accessibles.

Pour une dizaine d’euros, on pourra manger gyozas (5,50 € pour 7 pièces), bouillons avec nouilles ramen, plats sautés itamemono et plats de riz donburi (tendon avec des beignets de crevettes pour 9,50 €).

L’endroit est toujours bondé et tient davantage de la cantine que du restaurant. La nourriture arrive vite. La propreté de la salle est douteuse, la promiscuité règne. On pourra toujours commander à emporter.

PRIX : Moins de 15 € – HORAIRES : service continu 11h30-22h. Tous les jours. –  MÉTRO : Pyramides, Quatre-Septembre, Bourse – TÉL : +33 1 47 03 38 59

  

Juji-Ya, 46 rue Sainte-Anne, 75002 Paris

Crédit : CECJ2

A une époque, la salle du bas permettait de déjeuner tranquillement. Depuis, elle a été remplacée par un rayon frais de makis. Il faut donc manger sur trois tables coincées entre les rayons et les cartons à moitié défaits de cette épicerie japonaise.

On compose soi-même son bentô : une viande au choix (saumon grillé, porc pané, boulettes de poulet haché…), du riz blanc ou complet et trois petites portions de légumes (croquettes de patate douce, aubergines, courge…), algues ou tofu d’accompagnement. Cela coûte entre 8,30 et 10,30 €. Il y a également des sushis et des makis. En dessert, le gâteau au thé vert est très bon.

Même si on regrette qu’il y ait beaucoup de plats frits, les saveurs sont authentiques pour ceux qui ont vécu au Japon, d’autant que vous serez tenté de flâner dans les rayons au petit bonheur la chance. Le deuxième étage rassemble les biscuits et les snacks.

Le service est aimable même dans le rush de la pause déjeuner. La carte est acceptée à partir de 16 €.

PRIX : Moins de 15 € – HORAIRES : 10h-22h et le dimanche 10h-21h. Tous les jours. –  MÉTRO : Pyramides ou Quatre-Septembre – TÉL : +33 1 42 86 02 22

  

Chez Miki, 5 rue de Louvois, 75002 Paris

chez-miki-5-rue-de-louvois-75002-paris-min

Une carte inventive présentée sur une ardoise, deux patronnes souriantes… On se sent très vite chez soi en pénétrant dans ce tout petit restaurant.

La formule du midi à 15 € sous forme de bentô comprend un plat, du riz, deux accompagnements, une soupe miso et un dessert. Le tout est varié avec une qualité constante : chou mariné à la moutarde et au sésame, algues mijotées, salade de maquereau, pavé de saumon sauce tartare… Pour finir avec du cake au sésame ou au yuzu. Les amoureux de la panure seront également ravis avec plusieurs produits panés à la carte.

Le soir, avec des prix plus relevés, davantage de fruits de mer sont présents à l’ardoise : gambas, huîtres panées, etc.

PRIX : De 15 à 30 € – HORAIRES : 12h-14h30 et 19h-22h30. Tous les jours. –  MÉTRO : Pyramides ou Quatre-Septembre – TÉL : +33 1 42 96 04 88

  

Chez Taeko, Marché des Enfants-Rouges, 38 rue de Bretagne, 75003 Paris

chez-taeko-marche-des-enfants-rouges-38-rue-de-bretagne-75003-paris-min

Le marché des Enfants-Rouges permet d’acheter à emporter ou de se restaurer sur place. Dans la tradition des yatai, ces échoppes ambulantes, Taeko est une cantine japonaise, souvent victime de son succès le samedi et le dimanche.

Le bentô est proposé à 12,50 € la semaine et 13,50 € le week-end. On apprécie la qualité du riz et le parfum des épices, d’autant que le tartare de saumon cuit (soboro), le poulet, les sardines grillées ou les boulettes de tofu conservent le goût de leur marinade.

On pourra également découvrir les donburi, proposé entre 9,80 et 13,90 €. Il s’agit d’un grand bol de riz sur lequel on dispose toutes sortes de garnitures : porc pané, maquereau, lamelles de bœuf, etc. En dessert, des spécialités glacées sont proposées à base de matcha et de haricots rouges en plus du traditionnel cake au thé vert (3 à 4 €).

PRIX : Moins de 15 € – HORAIRES : 11h30-18h (15h dimanche). Tous les jours, sauf le lundi. –  MÉTRO : Arts et Métiers, Filles du Calvaire ou Saint-Sébastien-Froissart – TÉL : +33 1 48 04 34 59

  

Workshop Issé, 11 rue Saint-Augustin, 75002 Paris

Crédit : CECJ2

Cette épicerie fine japonaise offre une vingtaine de places pour le déjeuner avec un menu unique à 15 €. Vous pouvez voir le plat du jour, fourni par Momonoki, en entrant. Il faut arriver tôt.

On commence par deux ou trois petites entrées de légumes, puis vient la soupe miso. Ensuite, le plat peut être du porc mijoté avec des légumes, du saumon grillé, des chirashi ou sashimi, etc. Les portions sont petites, mais c’est plutôt bon et riche en saveurs. Le thé est à 2 €.

PRIX : Moins de 15 € – HORAIRES : 12h-14h. Tous les jours, sauf le dimanche. –  MÉTRO : Pyramides, Quatre Septembre ou Bourse – TÉL : +33 1 42 96 26 74

  

Aki, 11 rue Sainte-Anne, 75001 Paris

aki-11-rue-sainte-anne-75001-paris-min

Chez Aki, on vient à deux au sous-sol devant le comptoir regarder cuire sur une plaque chauffante les okonomiyaki, faits d’une pâte préfabriquée entre l’omelette et la crêpe qui entoure un nombre d’ingrédients variables coupés en petits morceaux (calamars, crevettes, viande, etc.).

Les temps de cuisson sont parfaitement maîtrisés grâce à un minuteur et les gestes du cuisinier sont précis. On peut le voir badigeonner les crêpes avec une sauce sucrée et brillante avant d’ajouter une espèce de sauce au fromage, du gingembre et du poisson séché en chapelure qui s’agite de manière spectaculaire.

Le résultat est moelleux et plein de saveurs. Les portions ont diminué avec le temps, on pourra prendre un menu à 12,90 € avec une soupe miso et une salade de chou ou d’edaname. L’ambiance est jeune. La carte bleue est autorisée à partir de 25 € (!).

PRIX : De 15 à 30 € – HORAIRES : service continu 11h30-22h45. Tous les jours, sauf le dimanche. –  MÉTRO : Pyramides, Palais Royal-Musée du Louvre, Quatre-Septembre  – TÉL : +33 1 42 97 54 27

  

Nanashi, 57 rue Charlot, 75003 Paris

nanashi-57-rue-charlot-75003-paris-min

On ne compte plus les actrices dans le vent et pseudo mannequins qui citent cette adresse de Kaori Endo comme une de leurs préférées pour manger un bentô. C’est tout le temps plein, les prix sont un peu élevés, mais on est plongé dans l’entre-soi parisien avec un décor fait de lampes géantes et de lumières tamisées.

Le bentô est à 14 € (16 € le soir). On choisit une protéine (lieu noir, tofu, mozza di buffala, etc.), une céréale (croustillant d’aubergine à la polenta) et un légume (tomates cerises). Le tout est accompagné d’une salade. C’est bien présenté et chaud, les proportions sont bonnes.

Il y a aussi des plats chauds et des salades à la carte. En dessert, tarte caramel café ou cheesecake au thé vert (6 €). Le soir, il est possible de goûter des petits plats sous forme de tapas, avec des noix de Saint-Jacques, du saumon ou du foie gras (6 €).

Autre adresse : Nanashi, 31 rue de Paradis, 75010 Paris

PRIX : De 15 à 30 € – HORAIRES : 12h-15h et 19h30-23h, brunch samedi et dimanche 12h-16h. Tous les jours. –  MÉTRO : Filles du Calvaire – TÉL : +33 1 44 61 45 49

  

Sushis, makis et spécialités de poisson

  

Les meilleurs restaurants japonais à Paris

  

Sushi Gourmet, 1 rue de l’Assomption, 75016 Paris

sushi-gourmet-1-rue-de-lassomption-75016-paris-min

Sushis, makis, sashimi, chirashi… Le poisson est ultra frais, la composition des menus change selon le marché du jour. De quoi vous réconcilier avec les sushis trop souvent dénaturés.

Dans ce restaurant d’une dizaine de places assises, Yukiharu Yagi prépare à merveille Saint-Jacques, anguille grillée, maquereau, poulpe, dorade, chinchard, barbu, thon, oeufs de saumon, etc.

On a envie de tout goûter, les menus sont de 14 à 22,50 € le midi et de 20,50 à 28 € le soir. En accompagnement, comme d’habitude, salade et soupe miso. En dessert, les spécialités du pâtissier Yamakazi.

Le service se fait rapidement, il vaut mieux arriver à midi pile étant donné l’affluence.

PRIX : De 15 à 30 € – HORAIRES : 12h-14h30 et 19h-22h. Tous les jours, sauf le dimanche et le lundi. –  MÉTRO : Mirabeau ou Ranelagh – TÉL : +33 1 45 27 09 02

  

Sushi Marché, 20 rue Mirabeau, 75016 Paris

Crédit : CECJ2

L’accueil est absent si vous n’avez pas réservé, le service froid, mais le sushi royal vaut le détour. Les poissons sont extrêmement frais et fondent dans la bouche : Saint-Jacques, palourdes, maquereau, huîtres, dorade, saumon, etc. Le riz est parfait.

Côté prix, c’est raisonnable. Les menus vont de 16 à 24 € le midi et de 21 à 32 € le soir. Le midi, on pourra également prendre le très copieux bentô à 24 €. Le verre de saké est à 9 €.

Le décor ressemble à un sauna avec son mobilier en bois, mais on est bien au Japon dès qu’on regarde les cuisiniers à l’œuvre derrière le comptoir.

PRIX : De 15 à 30 € – HORAIRES : 12h-14h30 et 19h-22h30. Tous les jours, sauf le dimanche. –  MÉTRO : Mirabeau ou Eglise d’Auteuil- TÉL : +33 1 42 88 11 49

  

Tsukizi, 2 bis rue des Ciseaux, 75006 Paris

Crédit : CECJ2

Tsukizi est une petite cantine japonaise, avec un comptoir et une salle de quelques couverts seulement. L’accueil est bon, même quand on parle un japonais hésitant pour réserver au téléphone (obligatoire).

On se retrouve avec des amateurs de sushis et des Japonais. On pourra prendre le sushi spécial ou le chirashi spécial. On pense aussi avec émotion au concombre au miso, à l’omelette au maquereau, à la barbue au yuzu, ou au chinchard au gingembre.

Au déjeuner, le menu est à 17 €. Des plateaux sont proposés le soir entre 28 et 36 €. Les proportions sont bonnes et tous les produits sont de qualité.

PRIX : De 15 à 30 € – HORAIRES : 12h-14h15 (sauf dimanche) et 19h-22h30. Tous les jours, sauf le lundi. –  MÉTRO : Mabillon, Odéon, Saint-Germain-des-Prés ou Saint-Sulpice – TÉL : +33 1 43 54 65 19

  

Isami, 4 quai d’Orléans, 75004 Paris

Crédit : CECJ2

En face de la Tour d’Argent, ce restaurant s’impose dans sa sublimation du sushi. L’ambiance est toujours calme, la décoration neutre et le maître sushi Katsuo Nakamura s’affaire seul dans son coin.

Certes, il faut compter entre 32 et 35 € pour découvrir les assortiments de sashis et makis. Mais c’est sans doute le prix à payer pour des produits d’une qualité remarquable : oursins et anguille fumée et caramélisée selon la saison, saumon, crabe, Saint-Jacques, foie de lotte, etc.

Dans les formules entre 29 et 38 €, les entrées sont originales, les desserts légers et goûteux. Il convient de réserver au moins une semaine à l’avance et il n’est pas possible de venir à plus de quatre personnes.

PRIX : Plus de 30 € – HORAIRES : 12h-14h et 19h-22h. Tous les jours, sauf le dimanche et le lundi. –  MÉTRO : Pont Marie, Saint-Paul ou Sully-Morland – TÉL : +33 1 40 46 06 97

  

Kaiseki, 7 bis rue André-Lefèbvre, 75015 Paris

Crédit : CECJ2

Entre les cours de cuisine, l’épicerie et une offre de traiteur, Kaiseki se présente comme un restaurant laboratoire. La décoration n’est pas époustouflante, le service est lent, les prix élevés, mais on découvre une cuisine innovante et créative.

Les sushis et sashimis sont préparés à la demande et on sent la fraîcheur des produits. Les poissons rôtis au four sont excellents.

Même si les mariages entre fraises, pamplemousse, ananas et poissons sont nombreux chez Hisayuki Takeuchi, on note à la carte deux spécialités maison : les makis pika pika et don don (purées mangue-framboise et avocat-framboise). En dessert, madeleines matcha-yuzu.

Au déjeuner, un bentô avec des produits bio est proposé de 17 à 20 €. Les formules du midi vont de 20 à 60 €. Le soir, c’est autour de 60 à 170 €.

PRIX : Plus de 30 € – HORAIRES : 11h30-15h et 19h-22h30. Tous les jours, sauf le dimanche. –  MÉTRO : Javel, Boucicaut ou Charles Michels – TÉL : +33 1 45 54 48 60

  

Kiku, 56 rue Richer, 75009 Paris

kiku-56-rue-richer-75009-paris-min

Trois sœurs ont ouvert ce restaurant pour proposer une cuisine inventive, avec une carte simple et efficace autour d’un menu unique à 27 € le midi et 35 € le soir.

L’entrée est composée de fins sashimis ou de chirashis. En plat, le bar, le saumon ou la dorade sont révélés dans une marmite mijotée aux épices japonaises. Le riz d’accompagnement est excellent. En dessert, des classiques de la pâtisserie européenne.

Les serveuses assurent la présentation des plats. Le décor est sobre, on s’amuse des origamis présents sur les tables. Il vaut mieux réserver. Au 54 de la rue, il est possible de trouver bentô et gyoza (de 9 à 15,50 €).

PRIX : Plus de 30 € – HORAIRES : 12h-14h15 (sauf samedi) et 19h-22h15. Tous les jours, sauf le dimanche. –  MÉTRO : Le Peletier, Notre-Dame de Lorette, Grands boulevards ou Cadet – TÉL : +33 1 44 83 02 30

  

Kokoya, 5 rue des Batignolles, 75017 Paris

kokoya-5-rue-des-batignolles-75017-paris-min

Accueil, service et rapport qualité-prix… Difficile de faire mieux que Kokoya lorsqu’il s’agit de sushis, sashimis, chirashis et makis. La gérante répond à vos questions avec le sourire, le service se fait avec grâce et courtoisie.

Au déjeuner, le menu sushi à 14,20 € permet de déguster huit sushis et six makis d’une fraîcheur exceptionnelle : saumon, thon, crevettes, etc. La soupe miso est également très bonne. En dessert, ne passez pas à côté de la crème brûlée au sésame noir.

Le bentô s’affiche à 13,50 €, les menus vont de 13,50 à 20,50 € (2 € de réduction pour une commande à emporter). Il n’y a que 12 places et il faut réserver.

PRIX : De 15 à 30 € – HORAIRES : 12h-15h et 19h-22h. Tous les jours, sauf le dimanche et lundi. –  MÉTRO : La Fourche, Place de Clichy ou Rome – TÉL : +33 1 44 90 98 12

  

Blueberry, 6 rue du Sabot, 75006 Paris

Crédit : CECJ2

On pourrait s’attendre au pire en pénétrant dans cet endroit branché, à la décoration pop et à la bande sonore du même genre. Il n’en est rien, les produits sont frais et de qualité.

M.Luu a décidé de laisser libre cours à son imagination en jouant à réinventer les makis. Les menus ont tous des noms extravagants : Rackam le Rouge avec tempura de crevettes, thon mariné, truffe, œufs de poissons et mayonnaise (15 €), Gatsby le Magnifique avec daurade, truffe, œufs de poisson et radis jaune (14 €) ou Ponyo avec thon, pousses d’épinard, avocat, roquette et crêpe de sésame (14 €).

Mais le plus original est sans doute le Little Miss Yuzu (12 €) : une folie douce à base de tataki de saumon mariné, d’écorces de yuzu, de mangue, de framboise et de ciboulette thaï.

Le menu du midi est à 18 €, les assortiments de makis sont entre 10 et 15 € pour six pièces.

PRIX : De 15 à 30 € – HORAIRES : 12h-14h30 et 19h-22h30. Tous les jours, sauf le dimanche et le lundi. –  MÉTRO : Mabillon, Saint-Germain des Prés ou Saint-Sulpice – TÉL : +33 1 42 22 21 56

  

Rice & Fish, 16 rue Greneta, 75002 Paris

Crédit : CECJ2

Le chef est Américain, alors on ne s’embarrasse pas avec la composition des makis, tous plus originaux les uns que les autres.

On en trouve en format hawaïen avec porc au miso, ananas, pickles façon tsukemono et noix de macadamia, mais aussi en « chenille » avec avocat, anguille et sauce secrète ou en Björk avec saumon teriyaki, avocat, concombre et poireaux frits. Le riz est excellent, les ingrédients utilisés sont de qualité.

En entrée, fèves de soja edamame au sel à 2 € ou salade de concombre sunomono à 2,50 €. En dessert, le cheesecake au thé vert vous fera revenir.

Les formules vont de 10 à 15 €. Les portions sont limitées par rapport au prix payé (1€ le maki à peu près).

Les salles sont joliment décorées, le service est à l’écoute, même si c’est petit et bruyant. Pour ceux qui veulent réserver, le Rice & Fish Yakimono est juste à côté.

PRIX : De 15 à 30 € – HORAIRES : 12h-15h et 19h30-23h (sauf lundi et mardi). Tous les jours, sauf le dimanche. –  MÉTRO : Arts et Métiers, Etienne Marcel ou Réaumur-Sébastopol – TÉL : +33 1 40 13 08 04

  

Izakaya, gyozas et bars à saké

  

Gyoza Bar, 56 passage des Panoramas, 75002 Paris

gyoza-bar-56-passage-des-panoramas-75002-paris-min

Cela pourrait être une scène de déprime directement tirée du film Lost in translation. Attablé à un comptoir de bar, on se regarde vieillir dans le miroir comme Bill Murray, oubliant les cuisinières qui s’affairent sous nos yeux.

Mais le Gyoza Bar remonte le moral de tout convive, avec son décor fait de pierre et sa lumière vive. D’abord parce qu’il y a uniquement du gyoza à la carte en série de huit (7 €) ou douze pièces (9 €), avec du riz en option (3 €). Ensuite parce que ces raviolis grillés d’un seul côté et terminés à la vapeur, farcis de porc, de poireau et de gingembre, sont excellents. Enfin parce que l’on s’amuse beaucoup en les trempant dans la sauce au soja.

A défaut de nouer la discussion avec Scarlett Johansson, il sera toujours temps d’aller voir une pièce sur les grands boulevards pour achever son retour en forme.

PRIX : Moins de 15 € – HORAIRES : 12h-14h30 et 18h30-23h. Tous les jours, sauf le dimanche. –  MÉTRO : Richelieu-Drouot, Grands Boulevards ou Bourse – TÉL : +33 1 40 13 08 04

  

Workshop Issé Bis, 10 rue Saint-Augustin, 75002 Paris

workshop-isse-bis-10-rue-saint-augustin-75002-paris-min

Bar à saké (6 à 15 € le verre), salon de thé, restaurant… Cette adresse fait aussi magasin de céramiques japonaises.

Il y a moins de 10 places et il faut absolument réserver pour bénéficier du menu à 35 € le soir du chef Ofuji. Il explique au gré de ses inspirations les différents plats qu’il a préparés et pourquoi ils s’accordent bien à tel ou tel saké. Parmi les réjouissances, nouilles udon ou soba parées de couleurs inédites, sashimi, tofu frit, etc. En dessert, quelques mignardises à base de matcha ou de yuzu.

L’ambiance est zen, le comptoir en U autour du cuisinier permet aux convives d’être disposés sur plusieurs niveaux pour observer le spectacle.

Le midi, une formule à 20 € est proposée.

PRIX : Plus de 30 € – HORAIRES : 12h-14h et 19h-20h30, dégustation de saké 11h-19h30. Tous les jours, sauf le samedi et le dimanche. –  MÉTRO : Pyramides, Quatre Septembre ou Bourse – TÉL : +33 1 42 96 26 74

  

Ito, 2 rue Pierre-Fontaine, 75009 Paris

ito-2-rue-pierre-fontaine-75009-paris-min

Ito est un bar à saké (11 € le verre) qui se distingue par son personnel disponible et attentionné. Comme pour des tapas, on sélectionne des petits plats plus ou moins faciles à partager : 3 plats à 19 €, 4 à 25 €, 10 à 65 €.

Pour le choix, c’est selon votre humeur : risotto de légumes ou filet mignon aux courges et au basilic délicieux, aubergine, chou-fleur, poisson, canard… En dessert, glace onctueuse ou cheesecake au sésame noir et aux fruits rouges (7,50 € tout de même).

Les portions sont petites, mais pleine de poésie et de couleurs. Les assiettes arrivent une à une (10 à 20 minutes d’attente à chaque fois) et l’odeur de friture imprègne les vêtements.

PRIX : De 15 à 30 € – HORAIRES : 20h-23h. Tous les jours, sauf le dimanche. –  MÉTRO : Blanche, Pigalle ou Saint-Georges  – TÉL : +33 9 52 91 23 00

  

Issé Izakaya, 45 rue de Richelieu, 75001 Paris

isse-izakaya-45-rue-de-richelieu-75001-paris-min

Après avoir réussi avec Momonoki, Bizan et Workshop Issé, Toshiro Kuroda a décidé de lancer un bar à saké (7 € le verre). La décoration est amusante, le cadre agréable et volontiers branché.

L’idée est de prendre plusieurs petits plats à partager à la manière de tapas (entre 4 et 10 € environ), notamment des tempuras, des brochettes, du soja froid à la bonite, des boulettes de riz onigiris, des aubergines confites et poissons grillés. Le tout est servi à la vitesse de l’éclair.

La bonne surprise tient à la formule du midi entre 12 et 19 €. Les donburi sont très bons, en version bœuf, travers de porc ou anguille grillée.

PRIX : Plus de 30 € – HORAIRES : 12h-14h et 19h-23h. Tous les jours, sauf le dimanche. –  MÉTRO : Palais Royal-Musée du Louvre, Pyramides ou Bourse – TÉL : +33 1 42 96 26 60

  

Lengué, 31 rue de la Parcheminerie, 75005 Paris

lengue-31-rue-de-la-parcheminerie-75005-paris-min

Lengué est un izakaya dans un quartier où les bonnes adresses sont rares. L’ambiance est cosy et agréable malgré l’apparente froideur du décor. L’accueil et le service se font avec le sourire. On pensera à réserver à l’avance pour être au bar.

Les petits plats proposés par Katsutoshi Kondo (ex-Robuchon) sous forme de tapas varient au quotidien : omelette à l’anguille, aubergine frite au miso, potiron cuit sucré, chips de lotus, encornets sautés au gingembre, tempuras de gambas, okonomyaki en brochette et gyozas végétariens frits. En dessert, financier au thé vert et au yuzu (7 €).

Le verre de saké du mois est à 9 €. Les plats vont de 3 à 15 €, une formule est proposée le midi à 18 € avec une offre de bentô. Selon l’appétit et la consommation d’alcool, l’addition sera plus ou moins élevée.

PRIX : Plus de 30 € – HORAIRES : 12h-14h et 19h-23h. Tous les jours, sauf le lundi. –  MÉTRO : Odéon, Saint-Michel ou Cluny-La Sorbonne – TÉL : +33 1 46 33 75 10

  

Udon

  

Sanukiya, 9 rue d’Argenteuil, 75001 Paris

sanukiya-9-rue-dargenteuil-75001-paris-min

Les udon, épaisses nouilles de blé japonaises, peuvent être accommodées de plusieurs façons : kamaage, dans une soupe chaude, bukkake, arrosés d’une sauce chaude, hiyashi, arrosés d’une sauce froide ou zaru, à tremper dans une sauce froide, etc.

Une des meilleures adresses pour son choix de udons est Sanukiya, il y en a absolument pour tous les goûts : porc miso avec une sauce chaude, froid en salade de porc avec sauce sésame, en soupe avec tempura de crevettes. Le bouillon est bon, la viande parfaitement frite et l’assaisonnement impeccable.

Selon votre humeur, vous pourrez profiter des soirées hivernales pour un udon chaud. Les soupes sont riches en garniture. Le personnel nombreux est particulièrement efficace pour servir une clientèle en majorité asiatique. Une partie de la salle est composée de tables hautes, il faut aller du côté de la terrasse pour trouver de véritables tables. Il convient de patienter à l’extérieur puis à l’intérieur si on arrive après 19 heures.

Les plats vont de 8 à 18 €. La formule déjeuner servie jusqu’à 18 heures permet pour 5 € de plus que l’udon choisi d’avoir en entrée poulet frit et omelette japonaise et du riz en accompagnement ainsi qu’une boisson. On pourra aussi se lâcher sur les galettes de riz en forme de triangle (onigiris).

PRIX : De 15 à 30 € – HORAIRES : service continu 11h30-22h. Tous les jours. –  MÉTRO : Palais Royal-Musée du Louvre, Pyramides, Tuileries – TÉL : +33 1 42 60 52 61

  

Kunitoraya, 1 rue Villedo, 75001 Paris

kunitoraya-1-rue-villedo-75001-paris-min

Dédié aux udon, ce nouvel espace avec ses murs en briques rouges est un peu petit, on se surprend à participer à la discussion des voisins. De plus, l’odeur de cuisine imprègne les vêtements. Enfin, les prix ont augmenté par rapport à l’implantation historique de ce restaurant.

Il faut en effet compter entre 10 et 22 € pour des bols de udon (froids ou chauds) et de riz chaud servis avec crevettes, viande (canard, porc, tonkatsu de porc pané) ou tempuras de légumes. Le guydon avec bœuf et omelette est savoureux, bien que pas très copieux. Il n’y a pas de desserts.

PRIX : De 15 à 30 € – HORAIRES : 12h-15h et 19h-23h. Tous les jours, sauf le mercredi. –  MÉTRO : Palais Royal-Musée du Louvre, Pyramides, Quatre-Septembre ou Bourse – TÉL : +33 1 47 03 33 65

  

Kunitoraya 2, 5 rue Villedo, 75001 Paris

kunitoraya-2-5-rue-villedo-75001-paris-min

Une vielle brasserie parisienne retapée constitue un cadre décalé pour découvrir les menus de Kunitoraya 2. On voit les cuisiniers travailler et le service est prévenant. Les prix font encore frémir les plus attentifs.

Les udon froids ou chauds sont proposés entre 10 et 26 € : palourdes, porc pané, crevettes et algues notamment.

Le menu dégustation est proposé à 46 € le midi et 70 € le soir. On y trouve des amuse bouches à base de fruits de mer (crabe, huîtres panées…), des tempura et sushis vapeur. Le tout est bon, sans être le repas de votre vie.

PRIX : Plus de 30 € – HORAIRES : 12h15-14h30 et 19h30-22h30 (sauf dimanche). Tous les jours, sauf le lundi. –  MÉTRO : Palais Royal-Musée du Louvre, Pyramides ou Bourse – TÉL : +33 1 47 03 07 74

  

Teppanyaki

  

Kagayaki, 79 boulevard Beaumarchais, 75003 Paris

kagayaki-79-boulevard-beaumarchais-75003-paris-min

Tout est simple, authentique et efficace chez Kagayaki. Le chef Sasaki plaisante, l’ambiance est familiale. On s’amuse franchement en se retrouvant avec un bavoir autour du cou.

La cuisine proposée est celle d’un teppanyaki, les aliments sont assaisonnés et cuits en petits cubes sur une plaque chauffante. On pourra réserver en précisant vouloir manger à la table du chef pour mieux le voir cuisiner.

Il n’est pas évident de choisir entre les noix de Saint-Jacques, les crevettes, le bœuf extrêmement tendre, le foie gras poêlé ou le saumon sauté. Si vous êtes plusieurs, n’hésitez pas à prendre des menus différents pour pouvoir partager (14 à 49 €). Les cuissons sont parfaites, le tout est accompagné de riz, soupe miso, salade et légumes (soja, carottes et courgettes). En dessert, daifuku, mochi de riz gluant fourré au haricot rouge.

Ceux qui auront apprécié en Asie le spectacle des gigantesques flammes du traditionnel teppanyaki seront un peu déçus car cela reste très sobre, mais tout est réuni pour passer un très bon moment.

PRIX : De 15 à 30 € – HORAIRES : 12h-14h30 et 19h-22h30. Tous les jours, sauf le dimanche. – MÉTRO : Richard Lenoir, Saint-Sébastien-Froissart ou Chemin Vert- TÉL : +33 1 48 87 61 88

  

Le Concert de Cuisine, 14 rue Nélaton, 75015 Paris

le-concert-de-cuisine-14-rue-nelaton-75015-paris-min

Le concert de cuisine est un restaurant teppanyaki dans une rue un peu cachée. Ancien chef du Benkay, Naoto Masumoto maîtrise parfaitement la cuisson des produits de qualité qu’il utilise, vous pouvez observer ses gestes précis. Le service est prévenant.

On goûte des légumes croquants sans être crus, des associations de saveurs étonnantes : foie gras servi avec une sauce sucrée, agneau au gingembre, gambas flambées, steak de thon rouge, canard sauce teriyaki.

Le menu change toutes les semaines, avec le choix entre trois entrées, trois plats et trois desserts qui mêlent la gastronomie japonaise et française. Pour le déjeuner, les formules sont à 27 et 33 €, elles vont de 46 à 63 € le soir.

Comme il n’y a qu’une vingtaine de places, il convient de réserver.

PRIX : Plus de 30 € – HORAIRES : 12h-14h (sauf samedi et lundi) et 19h30-22h. Tous les jours, sauf le dimanche. –  MÉTRO : Passy, Bir Hakeim ou Dupleix – TÉL : +33 1 40 58 10 15

  

Tonkatsu et spécialités panées

  

Momonoki, 68 passage Choiseul, 75002 Paris

momonoki-68-passage-choiseul-75002-paris-min

Ce restaurant du groupe Issé est célèbre pour proposer l’un des meilleurs porcs panés (tonkatsu) de Paris. Pour 12 €, il est servi avec une soupe, du riz et deux petits plats de légumes.

Mais on pourra également déguster de nombreux produits panés et frits comme le poulet, les gambas ou le saumon. Un menu avec diverses recettes de croquettes (au crabe et au curry notamment) peut aussi faire votre bonheur (16 €), tout comme le burger original proposé. Il y a enfin des bentos, des salades et des nouilles (10 €).

Le décor est fait d’acier et de miroirs. La carte bleue n’a pas droit de cité.

PRIX : Moins de 15 € – HORAIRES : 12h-14h. Tous les jours, sauf le samedi et le dimanche. –  MÉTRO : Opéra, Quatre Septembre ou Bourse – TÉL : +33 1 42 96 48 37

  

Kushikatsu Bon, 24 rue Jean-Pierre-Timbaud, 75011 Paris

Crédit : CECJ2

Yosuke Wakasa gère la cuisine et sa femme est au service. La spécialité de M.Wakasa est le kushiage, une spécialité venue d’Osaka, qui consiste à réaliser des brochettes panées très finement.

Le restaurant n’est ouvert que pour le dîner et le menu unique est à 53 €. Pour ce prix, vous avez droit de tremper dans les sauces à votre disposition 13 brochettes salées et 2 sucrées : racine de lotus, entrecôte, dorade, crevette, champignons shiitaké, navet mariné, foie gras poêlé, canard et poireau, Saint-Jacques, asperge… Les interludes sont constitués d’une soupe et d’un peu de riz. Le plus surprenant vient du dessert avec une boule de glace panée, étonnante prouesse technique.

Le décor est constitué d’un grand comptoir, il y a beaucoup d’espace et l’ambiance est intimiste.

PRIX : Plus de 30 € – HORAIRES : 19h30-21h30. Tous les jours, sauf les deux derniers dimanches du mois. –  MÉTRO : Oberkampf, Parmentier ou République – TÉL : +33 1 43 38 82 27

  

Omakase – Menu du chef

  

Guilo Guilo, 8 rue Garreau, 75018 Paris

guilo-guilo-8-rue-garreau-75018-paris-min

Un seul menu à 45 € est proposé pour les deux services du soir, sur réservation plusieurs semaines à l’avance (19h et 21h). Tout est préparé par une brigade survoltée sous vos yeux si vous êtes au comptoir. Chaque plat est minutieusement présenté aux clients par le chef et les serveurs. La décoration est sobre, la vaisselle très jolie.

Le menu omakase d’Eiichi Edakuni est renouvelé tous les mois. Il est composé d’environ six plats de saison : poissons grillés, travers de porc, sushis de foie gras, bouillons à base de dashi, radis daikon, sauces à base de miso. Les portions sont petites, mais la succession de plats permet d’atteindre la satiété.

Les desserts sont un peu en retrait par rapport au reste. Pour les plus difficiles, renseignez-vous au moment de la réservation sur la thématique du mois (poisson cru, produits panés, etc.).

PRIX : Plus de 30 € – HORAIRES : 19h-23h. Tous les jours, sauf le lundi. –  MÉTRO : Lamarck-Caulaincourt, Blanche ou Abbesses – TÉL : +33 1 42 54 23 92

  

Momoka, 5 rue Jean-Baptiste-Pigalle, 75009 Paris

Crédit : CECJ2

Dans une salle relativement quelconque, on se fait plaisir avec la cuisine raffinée et créative de Masayo et de sa brigade de femmes. Certains y reviennent depuis dix ans et restent étonnés comme au premier jour.

Le menu du midi est à 29 €, ceux du soir à 39, 49 et 69 €. Les entrées sont un récital de couleurs et de saveurs : artichauts bleutés ou jaunes, navets roses, champignons shiitakés oranges. Les plats sont également uniques comme la dorade aux figues, le thon aux prunes salées, le bar à la menthe ou le bœuf à la coriandre. En dessert, tiramisu au matcha.

Autre adresse : 24 rue Jean-Baptiste-Pigalle, 75009 Paris

PRIX : Plus de 30 € – HORAIRES : 12h-14h30 (sauf le samedi) et 19h30-22h30. Tous les jours, sauf le dimanche et le lundi. –  MÉTRO : Liège, Saint-Georges ou Trinité – TÉL : +33 1 40 16 19 09

  

Sola, 12 rue de l’Hôtel Colbert, 75005 Paris

sola-12-rue-de-lhotel-colbert-75005-paris-min

Deux salles sont proposées : au sous-sol, sous une voûte en pierre, on dîne en pantoufles à la japonaise (il convient de réserver) et au rez-de-chaussée, à la française, dans un décor avec poutres apparentes. Le service est très prévenant, cérémonieux sans en faire trop.

La cuisine de Hiroki Yoshitake est raffinée, mélangeant gastronomie japonaise et française. Le menu imposé est à 48 € le midi et à 98 € le soir. Les classiques comme le foie gras (au miso caramélisé) ou le filet mignon de porc (aux navets et fanes de carottes) sont sublimés, en fonction de ce que le chef trouve durant son marché.

Au programme : deux amuse-bouches (velouté de panais au tourteau), deux entrées, deux poissons (une truite au pesto, asperges, tomates jaunes et purée d’ail), une viande, deux desserts (mousse de banane, crème noisette et chocolat avec tuile au sésame).

PRIX : Plus de 30 € – HORAIRES : 12h-14h et 19h-22h. Tous les jours, sauf le dimanche et le lundi. –  MÉTRO : Maubert-Mutualité, Saint-Michel ou Cluny-La Sorbonne – TÉL : +33 1 43 29 59 04

  

Toyo, 17 rue Jules-Chaplain, 75006 Paris

toyo-17-rue-jules-chaplain-75006-paris-min

Toyomitsu Nakayama est l’ancien chef personnel du créateur de mode Kenzo Takada, dont un tableau orne l’entrée. On a plaisir à le voir œuvrer avec calme et minutie dans sa cuisine en étant installé sur le comptoir pour le déjeuner. Le service est courtois, bien que se prenant un peu trop au sérieux.

On travaille ici sur le meilleur de la gastronomie française et la fameuse notion japonaise d’umami, se traduisant généralement par savoureux, pour magnifier les produits. Tout est très fin, subtil et parfumé : paella japonaise, salade de figues et homard, turbot mariné en feuilles d’algues konbu… En dessert, fruits frais en gelée de verveine ou tiramisu au thé vert.

Les menus sont à 35 et 48 € le midi, 70 et 79 € le soir. À réserver pour les grandes occasions donc.

PRIX : Plus de 30 € – HORAIRES : 12h30-14h (sauf lundi) et 19h30-22h. Tous les jours, sauf le dimanche. –  MÉTRO : Notre-Dame des Champs, Vavin ou Edgar Quinet – TÉL : +33 1 43 54 28 03

  

Takara, 14 rue Molière, 75001 Paris

takara-14-rue-moliere-75001-paris-min

Takara est l’un des restaurants japonais les plus anciens de Paris. L’accueil est sympathique et décontracté, le décor est traditionnel même si le bar à sushis donne une image plus branchée au lieu. L’ambiance est calme, rythmée par le bruit des tongs des serveuses souriantes en kimono.

Côté sushis donc, parmi les meilleurs à Paris, on pourra opter pour le bœuf ponzu et le saumon grillé. Le thé matcha est excellent.

Côté restaurant, on vient davantage pour les fondues japonaises sukiyaki ou shabu-shabu. La formule complète est comprise entre 50 et 60 euros. On commence par une salade de foie de lotte puis une assiette de sashimi (saumon, thon, maquereau, poulpe, œufs de harengs). On a l’impression de redécouvrir le goût des produits. La tempura de légumes et gambas fait son effet avant que l’on commence proprement dit la fondue.

La serveuse s’occupe des cuissons (bœuf, champignons, tofu, etc.) avec trois services : sésame/soja, ponzu puis nouilles udon. De quoi atteindre la félicité.

PRIX : Plus de 30 € – HORAIRES : 12h-14h et 19h-22h. Tous les jours, sauf le samedi midi, le dimanche midi et le lundi midi. –  MÉTRO :  Pyramides, Palais Royal-Musée du Louvre, Tuileries, Quatre-Septembre  – TÉL : +33 1 42 96 08 38

  

Pour aller plus loin