Les meilleurs restaurants indonésiens à Paris

Les restaurants indonésiens à Paris sont assez peu nombreux. A côté d’institutions ouvertes dans les années 1980 par des réfugiés politiques indonésiens, on commence pourtant à trouver de nouveaux concepts, liés à l’imaginaire de voyage et de bien-être véhiculé par Bali et l’archipel indonésien. Nous évoquerons aussi la Malaisie.

Les meilleurs restaurants indonésiens à Paris

La sélection des internautes

Pour une réservation rapide, une faim de loup ou une envie soudaine de restaurant indonésien à Paris, voici avant de commencer les adresses les mieux notées par la communauté, cliquez sur le restaurant indonésien qui vous intéresse pour avoir tous les détails et réserver directement en ligne :

Voir le classement complet

Pour ceux qui cherchent à célébrer un événement dans un cadre d’exception, les offres du moment sont à retrouver sur Réserver Chic.

Maintenant que les plus impatients sont rassasiés, entrons dans le vif du sujet avec nos adresses préférées.

Le riz est l’aliment de base de la cuisine indonésienne. Manger consiste d’abord à remplir son assiette de riz pour y ajouter ensuite un accompagnement. Aujourd’hui considéré comme le plat national, le nasi goreng est à l’origine du riz frit avec les restes de la veille servi en guise de petit déjeuner.

Comme l’Indonésie est une mosaïque ethnique, chaque région de l’archipel a développé ses propres spécificités culinaires. Les apports chinois, indiens voire arabes sont plus ou moins sensibles. Sur l’île de Sumatra, la cuisine de Padang est par exemple connue pour son utilisation du curry indien. Plus sucrée, la cuisine javanaise est quant à elle davantage marquée par l’influence de la Chine. Les nouilles de blé d’origine chinoise et le pain indien font ainsi partie du régime alimentaire des Indonésiens. Les présences britanniques et néerlandaises ont aussi eu un rôle, notamment pour la consommation de thé et la production de bières locales.

En retour, l’Indonésie a offert au monde la richesse de ses épices. Plusieurs pâtes principales servent pour cuisiner indonésien. Réalisé avec des piments réduits en purée, le sambal est très utilisé, tout comme le terasi, fait avec des têtes de crevettes. La sauce kecap à base de soja et de sucre de palme est une autre originalité. Enfin, le soja fermenté appelé tempeh entre dans la composition de nombreuses recettes, à la manière du tofu dans la cuisine malaisienne. Le recours à la noix de coco, à la citronnelle et à la sauce soja sont d’autres points communs entre l’Indonésie et la Malaisie. On parle ainsi d’une cuisine malaise pour relier ces deux pays à Singapour et Brunei.

  

Les institutions

  
Djakarta Bali, 9 rue Vauvilliers, 75001 Paris

djakarta-bali-9-rue-vauvilliers-75001-paris-min

Tout près du musée du Louvre, ce restaurant a été créé en 1985 par un diplomate indonésien ayant dû s’exiler après le coup d’état de Suharto en 1965. La cuisine est restée dans le giron familial, l’ambiance est feutrée, idéale pour un repas romantique. Un spectacle de danse balinaise est au programme le vendredi soir.

Le midi, deux formules sont proposées à 14,50 € et 18,50 €. Le soir, les menus sont entre 30 et 55 €. Le brunch est à 25 €. À la carte, des recettes garanties sans glutamate : rouleaux indonésiens lumpia en entrée (12 €), riz frit nasi goreng en plat (20 €) et fruits en dessert (9 €). Le tout fait honneur à la gastronomie indonésienne, même si certains trouveront la note un peu trop élevée.

PRIX : De 15 à 30 € – HORAIRES : 12h-14h et 19h-23h. Tous les jours, sauf le lundi et le mardi midi. –  MÉTRO : Les Halles, Louvre-Rivoli, Pont Neuf – TÉL : +33 1 45 08 83 11

  
Indonésia, 12 rue de Vaugirard, 75006 Paris

indonesia-12-rue-de-vaugirard-75006-paris-min

Fondé en 1982, Indonésia a la particularité d’être organisé en SCOP et donc d’appartenir à tous ses salariés. L’idée d’origine était de permettre à des réfugiés politiques indonésiens de trouver du travail en France. La décoration est rustique, mais dépaysante.

La carte change tous les quinze jours, avec des produits de saison et des recettes sans glutamate. Pour les amoureux de la géographie, le menu indique précisément l’île indonésienne d’origine de chaque plat. Le service se fait de toute façon une joie de vous aider dans vos choix.

En entrée, bouillon de poulet (4,20 €). En plat, bar entier cuit à la vapeur dans une feuille de bananier avec de la citronnelle et du citron vert (16,50 €). En dessert, crêpe balinaise à la coco râpée avec une boule de glace (6 €).

Le midi, on peut prendre le plat du jour à 12,50 € ou une formule comprise entre 15 et 17,50 €. En outre, deux menus de dégustation sont proposés à 26,50 € et 29,50 €.

PRIX : De 15 à 30 € – HORAIRES : 12h-14h30 et 19h-22h30. Tous les jours, sauf le dimanche. –  MÉTRO : Odéon, Cluny-La Sorbonne, Mabillon – TÉL : +33 1 43 25 70 22

  
Le Sarawan, 113 avenue d’Ivry, 75013 Paris

le-sarawan-113-avenue-divry-75013-paris-min

Ce restaurant est tenu par la même famille depuis le début des années 1980. La carte mélange des spécialités malaisiennes, indonésiennes et chinoises. On peut notamment découvrir les rouleaux indonésiens lumpia et le poulet satay.

A 22 €, le menu rijsttafel fournit un bon panorama de la gastronomie indonésienne. En guise d’entrées, légumes au vinaigre sucré et croquettes de pommes de terre perkedel. En plat, gambas et poisson au piment ou bœuf au curry, le tout accompagné de riz et de légumes au lait de coco. En dessert, lait de coco toujours, à la banane et aux perles de tapioca cette fois.

Si les prix sont un peu plus élevés que la moyenne des restaurants du quartier, deux formules permettent néanmoins de déjeuner pour une douzaine d’euros. La cuisine est fine, le personnel attentionné et le cadre agréable, avec une décoration florale naturelle faite d’anthurium.

PRIX : De 15 à 30 € – HORAIRES : 12h-15h et 19h-00h. Tous les jours. –  MÉTRO : Tolbiac, Olympiades – TÉL : +33 1 45 86 25 11

  

Tendance

  
D’jawa, 148 rue Montmartre, 75002 Paris

djawa-148-rue-montmartre-75002-paris-min2

Dans un cadre coloré, on commande une box seule à 9 € ou en formule à partir de 10,50 €. Tous les classiques de la cuisine indonésienne sont représentés : satay de poulet, curry de bœuf rendang aux douze épices, riz frit nasi goreng, etc.. On peut également choisir d’avoir des nouilles plutôt que du riz comme accompagnement. Certaines recettes sont un peu trop salées, mais l’ensemble est convenable pour une première expérience.

Au-delà des box, on trouve divers snacks comme des crêpes indonésiennes à la noix de coco et une gamme intéressante de thés. L’ambiance très inspirée par l’univers de la restauration rapide n’incite pas à s’installer, mais il est toujours possible de prendre à emporter.

Autres adresses : 54 rue de Miromesnil, 75008 Paris et 25 rue des Mathurins, 75008 Paris

PRIX : Moins de 15 € – HORAIRES : 12h-14h30 et 19h-22h. Tous les jours, sauf le samedi et le dimanche. –  MÉTRO : Bourse, Grands Boulevards – TÉL : +33 9 83 29 17 67

  
Mamabali, 8 rue Guillaume Bertrand, 75011 Paris

mamabali-8-rue-guillaume-bertrand-75011-paris-min

A la fois restaurant et spa, Mamabali permet de prendre du temps pour soi. Après un massage balinais, un gommage ou un soin du visage, on peut profiter de la cuisine : beignets de légumes en entrée (9 €), brochettes de poulet satay avec du riz en plat (20 €) et soupe de bananes au lait de coco en dessert (9,50 €).

Tout est fait maison, sans prétention. On mange autour de deux grandes tables conviviales. Vous pouvez toujours repartir avec un des produits de la marque de soins Mamabali pour prolonger les bienfaits de votre escapade.

PRIX : Plus de 30 € – HORAIRES : service continu 11h-23h. Tous les jours. –  MÉTRO : Rue Saint-Maur, Ménilmontant, Saint-Ambroise – TÉL : +33 1 43 14 71 50

  

Cuisine malaisienne

  
Langkawi, 80 rue de Saussure, 75017 Paris

langkawi-80-rue-de-saussure-75017-paris-min

Langkawi est le seul restaurant malaisien de Paris. Toujours prêt à conseiller les néophytes, le patron présente une cuisine familiale riche en saveurs, mêlant les influences indiennes, chinoises et arabes.

Le nasi lemak, plat national, est proposé au bœuf ou au poulet. Le riz est cuit dans du lait de coco, ce qui rend son goût unique.

Pour les amateurs, la carte des thés réserve aussi de belles surprises. Un menu à 19 € est proposé le soir, comptez 9 € pour le plateau repas du midi.

PRIX : De 15 à 30 € – HORAIRES : 12h-14h30 et 18h30-22h. Tous les jours, sauf le dimanche. –  MÉTRO : Malesherbes, Villiers, Brochant – TÉL : +33 9 82 32 02 82

  

Pour aller plus loin