Les meilleurs films Bollywood par Laila

Les meilleurs films Bollywood choisis par Daphné et Donia ayant remporté un vif succès ces dernières semaines, je suis ravi d’accueillir la sélection Bollywood de Laila, autre fan incontestée des films indiens. Merci beaucoup à elle !

J’en profite pour saluer également le travail réalisé par l’association Bollyciné, notamment Sarah, pour promouvoir la distribution dans des salles de cinéma partout en France des dernières sorties du cinéma indien.

J’adresse enfin un signe amical aux nombreux fans de films Bollywood qui suivent Paris asiatique en Algérie, au Maroc et en Tunisie, mais aussi dans toute l’Afrique, notamment au Sénégal.

Les meilleurs films Bollywood par Laila

meilleurs films bollywood
Diana Penty

Ghajini de A.R. Murugadoss (2008)

Sanjay (Aamir Khan) est un homme perdant la mémoire toutes les 15 minutes, à la suite d’un traumatisme violent. Il n’a aucun souvenir si ce n’est un nom : Ghajini, celui que lui a murmuré sa belle avant de mourir.

L’intrigue du film se déroule autour de la quête de vérité de Sanjay qui s’avère très compliquée. N’ayant ni mémoire ni souvenir, il s’appuie sur des photographies instantanées et tatoue tout ce dont il se souvient sur son corps. Tout au long du film nous découvrons l’histoire d’amour poignante et le drame qui se cachent derrière ce violent personnage de Sanjay. Aamir Khan le perfectionniste fait une fois de plus honneur à son surnom en interprétant avec force et émotion le rôle de Sanjay.

Remake du film tamul du même nom sorti en 2005, Ghajini nous fait également penser au film Memento de Christopher Nolan sorti en 2000. Le film reste cependant original et unique dans la mesure où il évoque des thèmes sensibles de la société indienne tels que le trafic d’organes et d’enfant. Ce n’est donc pas une simple romance bollywoodienne mais bien un condensé de genres qui rend le film attrayant. Le couple formé par Aamir Khan et Asin est très convaincant et l’histoire d’amour touchante. J’ai découvert Asin dans ce film et je l’ai trouvé pétillante.

Le contraste entre le personnage de Sanjay l’amnésique violent et celui que l’on découvre petit à petit dans le film, dans son passé d’amoureux transi de Kalpana notamment, apporte cette touche de Bollywood qui manquait a priori à ce thriller. L’histoire d’amour et le combat pour lequel Kalpana a été assassinée font de ce drame le fil conducteur du film et justifie dès lors le désir insatiable de vengeance de Sanjay. Tout comme lui, on cherche à découvrir l’identité de ce Ghajini.

My Name is Khan de Karan Johar (2010)

Très grand succès du réalisateur Karan Johar, My Name is Khan met en scène les deux superstars de l’industrie des films Bollywood, Shah Rukh Khan et Kajol. La particularité de ce film est qu’il met en scène un héros musulman. Rizwan Khan est un musulman autiste atteint du syndrome d’Asperger. Durant son enfance en Inde, le héros est confronté à de nombreuses difficultés dues à ce handicap et sa mère occupe un rôle très important au cours de cette enfance difficile. A son décès, Rizwan rejoint son frère à San Francisco où il rencontre Mandira (Kajol), une jeune mère hindoue divorcée dont il va tomber amoureux et qu’il épouse par la suite.

Tout semble sourire à Rizwan, mais les tragiques événements du 11 septembre rompent cet équilibre et plonge la communauté musulmane habitant aux Etats-Unis dans la tourmente. Le couple Rizwan/Mandira subit la haine envers les musulmans en perdant leur enfant Sameer, assassiné car son nom, « Khan », dont la connotation est musulmane, dérange. Mandira décharge sa haine sur son époux qu’elle tient pour responsable. Afin de reconquérir son amour, Rizwan se lance dans une aventure incroyable : rencontrer le président des Etats-Unis et lui dire « My name is Khan and I’m not a terrorist ».

Ce film est donc sans conteste marqué par le contexte politique mais reste néanmoins très attaché au style des films Bollywood par le romantisme insufflé par le couple très populaire formé par Kajol et Shah Rukh Khan. Les nombreuses musiques et mises en scène très romantiques participent à cet esprit « bollywoodien ». Le film a rencontré un très grand succès international et le charisme de l’acteur Shah Rukh Khan dans le rôle de cet autiste au destin malheureux y a très fortement contribué. Il reste un film référence des années 2000 et ce, d’autant plus qu’il a réuni le couple mythique Shah Rukh Khan/Kajol dans un nouveau registre.

Personnellement, j’ai été touchée par ce film et son message qui peuvent sembler de prime abord assez « gnangnan ». Mais je n’ai pas pu résister au jeu d’acteur et à l’alchimie véhiculée par Kajol et Shah Rukh Khan qui donne une très belle âme à leur personnage. On ne peut que ressentir le déchirement et le désespoir de Mandira lorsqu’elle perd son fils. On partage aussi la douleur et l’incompréhension de Rizwan et on a envie de l’encourager dans son ambition farfelue de rencontrer le président des Etats-Unis.

Kurbaan de Rensil D’Silva (2009)

Dans la même catégorie de film à connotation politique, on retrouve Kurbaan qui réunit cette fois ci des acteurs de la nouvelle génération : Saif Ali Khan (Ehsaan) et Kareena Kapoor (Avantika). A vrai dire, ce film est tout à fait troublant dans la mesure où on ne s’attend absolument pas à la tournure qu’il prend au fur et à mesure.

En effet, tout commence classiquement par la rencontre de Ehsaan et Avantika, tous deux professeurs à l’université. Bien qu’il soit musulman et elle hindoue, ils tombent amoureux et émigrent tous les deux aux Etats-Unis. Tout semble parfait pour le couple jusqu’au jour où il emménage dans une banlieue à l’ambiance très particulière. Dès lors s’enchaine une série d’événements qui vont transformer la vie d’Avantika et révéler la réelle identité d’Ehsaan et son projet machiavélique.

Alors que l’on s’attendait à une histoire d’amour classique se terminant par un Happy end, le film prend la tournure d’un thriller dramatique et met en scène la tragédie que vit Avantika qui découvre qu’elle a en réalité été manipulée par l’homme qu’elle aime. La thématique du terrorisme domine avec, il faut le souligner, une image assez dégradante et stéréotypée du musulman qui par vengeance contre les Américains veut mourir en martyr. La réflexion suscitée par ce film porte sur les motivations de ces musulmans qui, par désespoir et haine, sont prêts à tout pour mener à bien un projet visant à tuer le plus d’Américains possible.

La relation amour/haine entre Avantika et Ehsaan reste présente tout le long du film et le bon jeu d’actrice de Kareena Kapoor permet à ce film de rester intense en émotions malgré l’aspect thriller et action.

Fanaa de Kunal Kohli (2006)

Ce film a été une très belle surprise ! On s’attend une fois de plus à voir suivre une histoire d’amour passionnée entre Zooni, une jeune aveugle kashmiri et Rehan, un guide touristique dans la capitale indienne, Delhi. Mais le scénario nous surprend et mêle terrorisme et amour, cette fois-ci de manière très subtile. La vie bouleversée et l’histoire d’amour inachevée entre Zooni et Rehan reste au premier plan du film et nous tient en haleine.

L’excellente Kajol et le très bon Aamir Khan font de ce film un chef d’œuvre, sans ces deux acteurs le film aurait définitivement perdu en qualité. La longueur du film (3h, comme tout film Bollywood qui se respecte) permet à l’histoire de se mettre en place et au spectateur de cerner tous les moments forts de l’intrigue.

Ishaqzaade de Habib Faisal (2012)

Ishaqzaade ou l’histoire de Roméo et Juliette made in Bollywood ! Film assez surprenant car peu commun dans son genre, j’ai beaucoup aimé l’intrigue jusque-là inédite qui rompt avec l’esprit Bollywood classique, même si la question de l’honneur féminin reste centrale. Une fois encore, se sont les acteurs de la nouvelle génération qui incarnent leurs premiers rôles et ils font très bonne impression : Arjun Kapoor et Parineeti Chopra.

J’ai été séduite par le scénario peu commun et par cette histoire d’amour tragique qui a réussi à me faire verser une petite larme à la fin. Les musiques sont assez bonnes et contribuent à améliorer le film.

Jab Tak Hai Jaan de Yash Chopra (2012)

Dernier film du mythique réalisateur Yash Chopra avant sa mort, Jab Tak Hai Jaan (Jusqu’à mon dernier souffle) rassemble l’éternel charmeur Shah Rukh Khan et deux actrices de la dernière génération : Anushka Sharma et Katrina Kaif.

A vrai dire j’attendais impatiemment la sortie de ce film… Peut-être l’engouement du dernier de Yash Chopra, le trailer très mystérieux et romantique ou encore l’image particulière de Shah Rukh Khan entourée de deux jeunes actrices… Avec tous ces ingrédients je m’attendais donc à un film du standard de Dilwale Dulhania Le Jayenge, Fanaa ou Kal ho naa ho mais j’ai été dans un premier temps déçue !

Déçue de l’histoire mais aussi de la prestation des actrices qui m’ont semblé effacées dans leur rôle respectif. Anushka Sharma dans le même rôle quand dans ses films précédents, celui d’une fille pétillante, loquace qui surjoue par moment et Katrina Kaif assez effacée, l’intrigue ne lui laissant pas tant de place que ça finalement… Mais dans un élan de désespoir, après avoir revu le film, étonnamment il m’a semblé meilleur !

L’intrigue est assez bien menée et l’histoire d’amour passionnée entre la belle Meera (Katrina Kaif) et Samar (Shah Rukh Khan) est beaucoup plus intense qu’au premier abord. Katrina Kaif a été très convaincante dans le rôle de l’amoureuse sacrifiée et sa prestation assez bonne. Quant à Anushka Sharma, je suis restée sur ma position à savoir un rôle déjà vu et un zèle dans le jeu d’actrice à certains moments.

Les musiques restent très belles et l’esprit romantique Bollywood et tout ce qu’il implique parfaitement respecté. La dose de drame, joie et amour est équilibrée.

Aashiqui 2 de Mohit Suri (2013)

Alors ce film a tout simplement été un vrai coup de cœur ! Je me suis aventurée à le regarder en ne connaissant aucun des deux acteurs : Aditiya Roy Kapoor et Shradda Kapoor. Mais j’ai été très rapidement séduite par l’histoire, celle d’une rockstar internationale qui prend sous son aile une jeune chanteuse rencontrée par hasard au détour d’une bouteille d’alcool…

L’histoire parait abracadabrantesque bien évidemment, mais elle est assez bien menée. De cette rencontre née une histoire d’amour passionnante et passionnée qui va déchirer les deux personnages, Aarohi et Rahul. J’ai découvert ces deux acteurs et je les ai aimés dans leurs rôles respectifs, l’alchimie est bien présente et le charme de ce couple particulier opère.

Le succès du film tient sans doute à ses chansons vraiment touchantes et pleines d’émotion ! Aucune faute de ce point de vue : toutes les musiques sont fantastiques !

Cocktail de Homi Adajania (2012)

Pas vraiment un film dans l’esprit des films Bollywood, Cocktail retrace la vie tragique de la diva Veronica (Deepika Padukone). Elle comble son manque d’amour par les sorties et les rencontres d’un soir, jusqu’à ce qu’elle rencontre Meera (Diana Penty) et (Saif Ali Khan) qui vont changer son quotidien. Dès lors se crée un triangle amoureux qui finit par faire souffrir Veronica, avant que cette dernière ne se résigne à laisser ses deux amis vivre leur histoire d’amour pleinement…

Une suite et une fin assez attendue et aucune surprise dans le scénario. Le film reste cependant assez drôle avec de bonnes musiques mais ce n’est sûrement pas le film de l’année. Point positif : la découverte de la douce actrice Diana Penty qui crève l’écran au côté de Deepika Padukone.